Enfin l’automne …

Depuis une petite semaine maintenant, le climat ici à Bordeaux entre vraiment dans l’automne. Un temps plus frais, plus nuageux en sont les deux principaux symptômes.

Mais l’automne, c’est aussi, pour tous les gastronomes, la saison des cèpes. Des cèpes de Bordeaux plus exactement. Le seul vrai cèpe diront les plus intégristes d’entre nous.

C’est la saison d’aller ramasser ces fameux champignons et bien entendu, de les cuisiner frais. Je ne parlerai pas cueillette car je ne suis pas un spécialiste (très loin de là !). Je n’y suis même pas allé.

Je me contenterai donc de rendre hommage à ce sublime champignon en vous livrant ici une de mes préparations préférées en la matière : pâtes fraîches maison avec une crème aux champignons et parmesan. Les cèpes ne sont pas obligatoires pour cette recette, mais il serait dommage de ne pas en profiter en pleine saison, d’autant plus que leurs arômes de fruits secs se marient parfaitement bien avec la saveur d’un bon parmesan. Très simple mais toujours efficace.

Etape 1 : Couper les cèpes en morceaux et les cuire à l’huile d’olive à la poële.

Etape 2 : Ajouter 20 cl de crème fraîche entière, la laisser réduire un peu.

Etape 3 : ajouter du parmesan râpé à volonté et laisser réduire de nouveau. A l’arrivée, la consistance de la sauce doit être assez épaisse. Corriger l’assaisonnement.

20161016_131708
Dans la poële …
20161016_135247
La sauce enfin prête

Etape 5 : préparer la quantité de pâtes fraîches souhaitée. Pour le dosage prévoir un œuf entier ou deux jaunes pour 100 g de farine. Le résultat est meilleur avec des jaunes mais on n’a pas forcément envie de faire des meringues à chaque fois que l’on prépare des pâtes fraîches. Une fois la pâte pétrie, la laisser reposer environ 15 minutes au réfrigérateur avant de la passer au laminoir puis la découper.

20161016_132945
La pâte est laminée.

Etape 6 : Faire dorer à la poële des fines tranches de poitrine fumée.

Etape 7 : assembler et déguster.

20161016_140933

Et pour boire avec, j’avais choisi un Beaujolais Villages 2014, la Boîte à Gamay du Domaine de Thulon, fabriqué avec amour par la famille Jambon. Je ne m’étends pas sur le sujet car la date du Beaujolais nouveau 2016 arrive et un prochain article sur les vins de cette appellation pourrait venir.

20161016_140112

Bon appétit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *